La SARA producteur d’électricité renouvelable

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager surLinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Être un acteur engagé et concret dans la transition énergétique c’est la volonté de la SARA qui a récemment inauguré son unité de production d’électricité d’un Méga Watt grâce à une pile à hydrogène.

C’est l’aboutissement d’un projet qui a démarré à la raffinerie en 2016 avec plusieurs partenaires et soutenu par l’Europe. Déjà producteur, stockeur, la SARA devient la première raffinerie à être équipée d’une pile à hydrogène. Grâce à cette pile elle pourra produire 1 MW maximum soit la consommation en électricité pour 2 000 à 3 000 foyer Martiniquais.  Cela devrait permettre d’économiser 3 000 tonnes de fuel par an. « Le projet ClearGen Demo ou la pile à hydrogène tournée vers les énergies nouvelles est une réalisation exceptionnelle, un pas important vers la réduction des émissions de CO2 (9 000 tonnes de réductions).En effet, grâce à cette innovation majeure, il sera possible de recycler des résidus d’hydrogène de la raffinerie pour en faire une énergie propre qui alimentera en électricité les foyers martiniquais » explique Philippe Guy, le directeur de la SARA. En tests depuis le mois d’octobre, la production d’électricité est aujourd’hui effective. Comme c’est généralement le cas les producteurs d’électricité proposent cette énergie à EDF.

 

« C’est une étape de la transition énergétique »

 Ce projet a généré localement une importante activité impliquant pas moins de 25 entreprises martiniquaises, des millions d’euros injectés, plus de 15 000 heures d’études ou encore la mise en place d’une nouvellefilière hydrogène. Ce sont autant d’éléments mis en avant lors de la conférence de présentation qui s’est tenue le 5 décembre dernier au Palais des Congrès de Madiana. Le président du Conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne a rappelé dans son discours que la transition énergétique est vitale pour la Martinique. Mettant en exergue notre vulnérabilité énergétique et surtout une dépendance aux énergies fossiles. Il a insisté sur l’importance de la Programmation Pluriannuel de l’Énergie ( PPE) qui rappelons-le définit les orientations stratégiques énergétiques afin de permettre le développement des énergies renouvelables.

« Ce projet d’installation de pile à combustible à partir de l’hydrogène, porté par la SARA, est déjà inscrit dans la PPE de Martinique. Ce qui veut dire que la Collectivité a reconnu l’intérêt du projet. Ce qui entraîne de facto, pour la SARA, la possibilité de faire valoir ce projet auprès de la Commission de Régulation de l’Énergie (commission nationale), en vue de mieux négocier les tarifs de rachat d’électricité », indique Alfred Marie-Jeanne. Le projet ClearGen Demo constitue donc un tournant majeur dans la manière de produire et de consommer de l’énergie à la Martinique. « Je saisis cette opportunité pour vous annoncer que la CTM et ses partenaires institutionnels de l’énergie, à savoir le SMEM, L’ADEME, EDF, DEAL, vont continuer à s’investir sur la filière hydrogène. Une étude est actuellement en cours de lancement. Elle permettra d’évaluer à la fois, le potentiel de déploiement de l’hydrogène sur la Martinique et les opportunités de déploiement d’installations de production et de distribution (Exemples : véhicules hydrogène et éventuellement autres usages de l’hydrogène…). Le développement d’un écosystème de ce type nécessite l’implication d’un certain nombre d’acteurs clés », a encore déclaré Alfred Marie-Jeanne.

Crédité France antilles martinique : https://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/economie/la-sara-devient-producteur-d-electricite-renouvelable-et-de-petite-puissance-547279.php

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager surLinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!