Pompage Solaire – photovoltaïque

Nouveau Modèle plus compact-Power II
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager surLinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Quand on parle de solution fiable et indépendante du reste de l’ alimentation en eau courante, on pense irrémédiablement à l’installation de système de pompage, avec traitement de l’eau.

C’est le principe le plus utilisé en site isolé. Séparer l’installation électrique de celle de l’eau. Ainsi, quel que soit les pannes potentielles (EDF ou eau), on est jamais pris à cours et ainsi indépendant des ces services, qui, comme vous le savez, sont plus ou moins aléatoires sur nos îles…

L’eau étant vitale, plus encore que l’électricité, on se doit donc de pourvoir avant tout les habitations en eau potable.

Le système de pompage solaire d’eau demande une maintenance limitée, et permet ainsi d’assurer une alimentation parfois conséquente (jusqu’à plusieurs dizaines de m³/jour), en fonction de la profondeur des nappes phréatiques. Une large gamme de pompe est disponible sur le marché, basée essentiellement sur une unique technologie.

Des panneaux solaires alimentent en électricité une pompe, ce appuyée par un booster ou contrôleur, qui va, comme un starter, aider la pompe à démarrer, ce même en cas de temps couvert ou que le soleil est à l’horizon et peu visible.

pompage-solaire-martinique

L’installation

Ce système est dépendant de l’ énergie solaire, mais peut-être facilement adaptée sur batteries, au moyen de batteries en série par exemple, et d’un système de marche arrêt via un interrupteur.

Le gros avantage est de pouvoir assurer un fonctionnement même lorsque le soleil n’est plus présent.

Conditions d’utilisation minimales

Afin que le système soit optimal, il faut en amont vérifier que la nappe ou l’approvisionnement en eu soit suffisant.

• S’assurer que votre besoin en eau, par rapport à la hauteur du point d’eau est suffisant, et que la pompe pourra refouler l’eau sur la hauteur désirée (HMT)

• Vérifier que votre équipement peut tourner à sec ou qu’elle soit équipée d’un système d’arrêt (via une sonde ou autre)…

• S’assurer que la pompe puisse être insérée dans votre puits, forage ou autre système de mise à disposition de l’eau.

• Vérifier la qualité de l’eau (adjoindre des éléments de traitement de l’eau, filtres,etc…=)

• Enfin, effectuer un choix judicieux quant au modèle de pompe : taille, besoin en énergie, capacités, etc…

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager surLinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!