Sonergi lancé dans les énergies renouvelables

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager surLinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Les énergies renouvelables  sont des sources d’énergie dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu’elles puissent être considérées comme inépuisables à l’échelle du temps humain. Elles proviennent de phénomènes naturels cycliques ou constants induits par les astre : le soleil essentiellement pour la chaleur et la lumière qu’il génère, mais aussi l’attraction de la lune (marées) et la chaleur générée par la terre (géothermie). Leur caractère renouvelable dépend d’une part de la vitesse à laquelle la source est consommée, et d’autre part de la vitesse à laquelle elle se renouvelle.

L’expression « énergie renouvelable » est la forme courte et usuelle des expressions « sources d’énergie renouvelables » ou « énergies d’origine renouvelable » qui sont plus correctes d’un point de vue physique

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale mondiale d’énergie était estimée en 2018 à 17,9 %, dont 6,9 % de boimasse traditionnelle (bois, déchets agricoles, etc.) et 11,0 % d’énergies renouvelables « modernes » : 4,3 % de chaleur produite par les énergies renouvelables thermiques (biomasse, géothermie, solaire), 3,6 % d’hydroélectricité, 2,1 % pour les autres renouvelables électriques (éolien, solaire, géothermie, biomasse, biogaz ) et 1 % pour les biocarburants ; leur part dans la production d’électricité était estimée en 2018 à 26,4 %.

 

La définition des énergies renouvelables:

Le soleil est la principale source des différentes formes d’énergies renouvelables : son rayonnement est le vecteur de transport de l’énergie utilisable (directement ou indirectement) lors de la photosynthèse, ou lors du cycle de l’eau (qui permet l’hydroélectricité) et l’énergie des vagues (énergie houlomotrice), la différence de température entre les eaux superficielles et les eaux profondes des océans (énergie thermique des mers) ou encore la diffusion ionique provoquée par l’arrivée d’eau douce dans l’eau de mer (énergie osmotique). Cette énergie solaire alliée à la rotation de la terre est à l’origine des vents (énergie éolienne) et des courants marins (énergie hydrolienne).

La chaleur interne de la Terre (géothermie) est assimilée à une forme d’énergie renouvelable, et le système terre – lune engendre les marées des océans et des mers permettant la mise en valeur de l’énergie marémotrice.

L’énergie solaire comme la chaleur interne de la Terre proviennent de réactions nucléaires (fusion nucléaire dans le cas du Soleil, fission nucléaire dans celui de la chaleur interne de la Terre).

Les combustibles fossiles ou minéraux (matériaux fissiles) ne sont pas des sources d’énergie renouvelables, les ressources étant consommées à une vitesse bien supérieure à la vitesse à laquelle celles-ci sont naturellement créées ou disponibles.

L’expression « énergies renouvelables et de récupération  est parfois utilisée lorsque l’on ajoute aux énergies renouvelables la valorisation de la chaleur produite par différentes activités productives.

Sonergi c’est pour vous!

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager surLinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!